Aller au contenu

ConcertES – le dialogue et la concertation comme vecteur de progrès social

Concertes_bene

L’économie sociale avait bien besoin d’une structure pour la représenter. C’est de ce constat qu’est né ConcertES, la plateforme de concertation des organisations représentatives de l’économie sociale en Belgique francophone. Depuis sa naissance, son rôle est d’essayer de mettre tout le monde d’accord, une tâche pas toujours simple ! Mais Bénédicte Sohet, la nouvelle secrétaire générale, compte bien continuer à relever le défi. Avec notre casquette de membre fondateur et du Conseil d’administration de ConcertES, nous l’avons rencontrée pour vous.

 

En 2005, trois fédérations transversales d’économie sociale, dont SAW-B, s’associent pour créer ConcertES. Sa raison d’être ? La concertation. Aux côtés de Febecoop et Syneco, SAW-B canalise les efforts au départ d’une constatation : « Les concernés frappaient aux portes des cabinets mais chacun avec son propre discours. C’était au cabinet de faire le tri. Ils se sont alors rendu compte qu’avoir en face de soi un interlocuteur unique faciliterait les échanges » explique Bénédicte Sohet. Concertes est aujourd’hui composée de 18 fédérations membres.

 

La concertation comme principe fondateur

Défense, promotion et diffusion, représentation des acteurs de l’économie sociale, réflexion et création de groupes de travail thématiques, développement d’analyses, lieu de rencontre… Les missions de Concertes pour servir les intérêts et le rayonnement de l’économie sociale sont multiples. C’est dans cette optique que Bénédicte Sohet souhaite continuer le travail déjà effectué par son prédécesseur Sébastien Pereau. Il va de soi qu’elle y apportera sa « touch » personnelle : « Durant dix ans chez Concertes, j’ai été active sur diverses thématiques dont le contact avec les fédérations membres et les interlocuteurs. Le volet concertation me plait particulièrement car il s’agit de faire au mieux pour satisfaire le plus grand nombre même si les avis divergent. Il faut essayer de rendre le tout cohérent. Je souhaite renforcer encore la dimension relations humaines et échanges entre les membres et interlocuteurs ».

 

 

Bénédicte Sohet, nouvelle secrétaire générale de ConcertES

Bénédicte Sohet est le nouveau visage de ConcertES. Chargée de projet à la mission locale de Saint-Josse (Bruxelles) dès la sortie des études, elle dispose déjà d’une longue expérience dans l’économie sociale. « Depuis le début de mes études, il existe en moi cette envie de développer l’économie sociale ! » nous confie-t-elle, le sourire dans la voix. Son expertise est mise au service du domaine de l’insertion socioprofessionnelle via un projet de formation et d’embauche dans le domaine des titres-services. Un véritable boulot de contact et d’accompagnement aux côtés des aides ménagères. Au bout de quelques années, le projet prend son envol et l’envie de changer de cadre la démange. Le moment est opportun pour intégrer l’équipe de ConcertES en tant que coordinatrice-adjointe. Et ce, durant neuf ans.

 

Composer avec les différentes sensibilités

Mais concrètement que fait ConcertES ? Mandatée par ses fédérations membres, l’organe siège au sein de plusieurs conseils et commissions, fait des recommandations et donne des avis sur les politiques de développement de l’économie sociale. Une tâche pas toujours aisée. « Un élément compliqué avec lequel nous avons dû composer est le changement de gouvernement lors de la précédente législature alors que plusieurs projets étaient en cours. La possibilité de développement de l’économie sociale s’est arrêtée net avec l’arrivée d’un ministre peu convaincu par son utilité et son importance » déplore Bénédicte Sohet. « Nous n’avons pas réussi à le convaincre. Cela a posé beaucoup de questions en interne : qui sommes-nous là-dedans ? Comment évolue-t-on alors que nos propositions n’ont peu voire pas de retour positif ? Ce fut une période assez sombre pour l’économie sociale, durant laquelle peu de projets ont vu le jour. Heureusement, le cabinet actuel est beaucoup plus conciliant et nous permet de faire bouger les lignes ».

ConcertES est également aux manettes de l’Observatoire de l’Economie Sociale, le pôle qui rassemble toutes les données relatives à l’économie sociale en Wallonie et à Bruxelles. « Cet outil nous permet de nous baser sur des chiffres objectifs et ainsi nourrir nos plaidoyers ». Mais ce n’est pas tout, le magazine de l’économie sociale, Transfo, est également piloté par ConcertES. Vous pouvez d’ailleurs y retrouver plusieurs dossiers rédigés par SAW-B : alimentation, mobilité.

 

Une campagne de communication globale

« Le futur, justement » un slogan pour sensibiliser la jeune génération (18-35 ans) autour de l’économie sociale. Le point de départ : un sondage initié par Concertes mesurant la notoriété de l’économie sociale auprès des belges francophones. « La communication est une voie de développement de l’économie sociale. Nous avons ciblé les jeunes avec l’espoir que le petit germe puisse porter ses fruits, les sensibiliser à une autre économie. J’ai moi-même été marquée par ma participation aux Journées de l’Economie Sociale organisées par SAW-B il y a quelques années. Aujourd’hui, ces jeunes ont mon âge ! Cela montre qu’on peut toujours changer, bouger, être sensible à une ouverture ».  Le processus de mise en place de la campagne s’est déroulée en adéquation avec la vision et les valeurs prônées par Concertes : « J’ai apprécié que le projet se soit fait en concertation avec les membres impliqués dans le groupe de travail. Ce n’est pas seulement le Conseil d’administration qui a validé toutes les décisions car le mandat était clair : on fait confiance à ceux qui s’y connaissent, c’est-à-dire les chargé·es de communication, et pas un·e directeur·trice d’entreprise ».

 

Le plus de Bénédicte…

« Les retours par rapport à mon travail sont plutôt positifs.  J’essaie de faire mon métier avec du sens, porter l’ensemble des acteurs de l’économie sociale car je crois profondément que si notre société transitionne vers une autre économie, plus durable, on ira vers un meilleur, une société plus juste, plus proche des besoins des citoyens »

Pour  découvrir ConcertES via leur site