Aller au contenu

Le travail en prison: réinsertion ou exploitation?

Cette analyse aborde la question du travail en prison. Le milieu carcéral belge fait régulièrement parler de lui. Pourtant, s’il est bien un sujet lié aux prisons qui ne fait jamais la une des journaux, c’est bien le travail des prisonniers.
Plus de 3.000 prisonniers travaillent régulièrement au sein des établissements pénitentiaires, soit un quart de la population carcérale. Ils y travaillent dans le cadre d’une formation, pour la prison elle-même ou pour des entreprises extérieures.
Ce « travail » n’est pourtant pas considéré comme tel. Il est vu comme une «occupation». Les prisonniers ne bénéficient dès lors d’aucun des droits liés au travail: ni contrat, ni congés payés, ni droit syndical, ni même un salaire décent. Un travail au rabais qui pose de nombreuses questions, notamment pour les Entreprises de Travail Adapté qui subissent cette concurrence déloyale, que cette analyse éclaire.

Par Véronique Huens

dav