Aller au contenu

Reposséder collectivement le sol de la ville

Intéressé par le dispositif original de Community Land Trust (CLT) importé en Belgique depuis les USA, l’auteur, Emmanuel Massart, a rencontré les travailleurs de l’association bruxelloise CLTB ainsi que plusieur·e·s habitants·e·s. L’Histoire croisée ainsi avec les histoires collectées lui a permis d’interroger le concept de propriété. La propriété privée, cet idéal individuel souvent signe d’une vie réussie, qui ne doit pas occulter le défi pour la société d’assurer l’accès universel au logement. Depuis 2012, le CLTB construit un chemin singulier où la propriété partagée du sol est un fondement. C’est l’Histoire qui est ici relatée dans cette première analyse. Dans un second texte (à lire ici), Emmanuel parle de l’ambition du CLTB qui est bien plus que de fournir un toit au-dessus des têtes. Au départ des observations et entretiens réalisés, l’enjeu qui apparait est celui de construire la ville, dans les liens, dans les murs et avec une vision politique. Une hypothèse émerge petit à petit de la lecture de ce deux textes : le CLT développe-t-il une politique d’émancipation par le biais de son outil de logement ?

par Emmanuel Massart

Banksy, "Crayon Jouse Foreclosure", 2011