Aller au contenu

Membre à l’honneur – le Fonds du Logement de Wallonie (FLW)

2014 01 22 - 1

Chaque mois, nous vous présentons un de nos 130 membres. Le deuxième élu de cette (loooongue) série, le Fonds du Logement de Wallonie (FLW) fête ses 40 ans !  Assez de temps pour se forger une identité unique dans le champ du logement wallon. En guise de célébration, nous avons discuté – par téléphone, covid oblige –  et fait le point avec son Directeur général, Vincent Sciarra. 

 

Le logement peut aussi être coopératif! Créé en 1980, à l’initiative de la Ligue des Familles, le Fonds du Logement de Wallonie vient en aide aux familles nombreuses et fragilisées via trois missions principales : octroyer des crédits sociaux, créer des logements locatifs et fournir son expertise aux associations (agences immobilières sociales, régies des quartiers et associations de promotions du logement). Bref, un accompagnement social sur les plans administratifs et techniques dans leurs démarches pour accéder à la propriété.

Conçu au départ sur une approche coopérative, le Fonds constitue aujourd’hui une forme de modèle hybride entre l’entreprise sociale et un pouvoir public. En 40 ans, le FLW a apporté son aide à plus de mille familles, notamment monoparentales et en situation de précarité. Cela représente des milliers d’enfants logés dans des conditions décentes dans plus de 1500 logements !

La Région soutient l’idée que les asbl peuvent jouer un rôle dans la bataille pour le droit et l’accès au logement. Elle a dès lors décidé d’encadrer les asbl reconnues dans le domaine. Depuis 15 ans, le FLW assure donc l’accompagnement des agences immobilières sociales, des régies de quartier et des associations de promotion du logement. L’accent a été mis sur la réduction des logements inoccupés. “Nous préférons acheter ponctuellement des bâtiments dégradés dans des zones urbanisées. Nous les rénovons et les mettons en location pour familles nombreuses vivant dans des conditions financières pas évidentes” nous explique Vincent Sciarra. “Nous aidons aussi les propriétaires de logements de mauvaise qualité qu’ils n’ont pas les moyens de valoriser (un héritage par exemple)”. Le FLW fait en sorte que les personnes qui attendent un logement et ces propriétaires se rencontrent. Comment? En octroyant des financements particuliers à des conditions avantageuses. 800 logements ont ainsi été valorisés et remis dans le circuit locatif.